La Recherche

Lauréats du Prix Danièle Hermann

Pour afficher les lauréats cliquer sur l’année

  • Schott
    2021
  • 2018
  • 2016
  • 2014
  • 2013
  • Catherine Llorend Cortes
    2012
  • 2011
  • Daniel Duveau
    2010
  • Peter Lenting
    2009
  • Alain Tedguy
    2008
  • Joel Ménard
    2007
  • Professeur Philipe Menasche
    2006
  • Emmanuel Van Obberghen
    2005
  • Jean-Baptiste Michel
    2004
  • Alan Nurden
    2002

  • Schott

    Docteur Jean-Jacques Schott

    Approche translationnelle en génétique et physiopathologie des cardiopathies rythmiques et dégénératives

    Le Prix Danièle Hermann 2021 d’un montant de 30 000 euros a été attribué au Docteur Jean-Jacques Schott.

    Jean-Jacques Schott est depuis 2016 Directeur de recherche 1ère classe à l’institut du thorax Inserm UMR 1087/CNRS UMR 6291 à Nantes. Il est également responsable de l’équipe « Génétique Cardiovasculaire » où il dirige 37 personnes.

    Détail du projet de recherche : 

    Jean-Jacques Schott est reconnu pour sa contribution à la compréhension de l'étiologie des formes rares et communes de pathologies cardiovasculaires en particulier dans le domaine des arythmies cardiaques et des anomalies des valves cardiaques. Par des approches de recherche translationnelle et au sein de vastes réseaux nationaux et internationaux son objectif est d'identifier des marqueurs de risque biologiques pour une prévention précoce et de nouvelles cibles pour des thérapies innovantes.

    Initialement centrées sur les arythmies cardiaques héréditaires, les thématiques de recherche de Jean-Jacques Schott se sont progressivement renforcées par des recrutements ciblés. Une progression rendue possible grâce à son expertise en génomique ou encore en bioinformatique ayant permis l’émergence de nouveaux programmes de recherche translationnelle sur des maladies chroniques dégénératives. Depuis 2009, il développe aux côtés de son équipe « Human Genetics » une stratégie d’analyses génétiques basée sur les technologies innovantes de séquençage et de génotypage à haut-débit. Organisée en 6 programmes interconnectés autour d’une thématique centrale dédiée au développement et à l’implémentation de méthodes en biostatistique et bioinformatique, son équipe œuvre au quotidien sur les troubles du rythme cardiaque, les cardiopathies congénitales, les pathologies valvulaires mitrales et aortiques, les anévrismes intracrâniens, l’érythrocytose héréditaire et les troubles du développement.

    SchottLa parole à Jean-Jacques Schott

    Vous êtes le lauréat 2021 du Prix Danièle Hermann, pouvez-vous nous dire quelques mots concernant votre ressenti suite à cette annonce ?

    J’ai assurément été très honoré d’être le lauréat 2021 de ce prix très prestigieux, surtout au regard des accomplissements remarquables de mes prédécesseurs, 3 au sein de l’institut du thorax et en particulier 10 ans après son attribution au Professeur Hervé Le Marec. À mon sens, ce prix récompense de nombreuses années de recherche dans le domaine de la génétique cardiovasculaire. Je ne le perçois toutefois pas comme une finalité mais comme un encouragement à poursuivre le développement de nouveaux projets innovants sur le site de Nantes.

    Comment allez-vous utiliser ces 30 000 euros ?

    Dans le contexte très compétitif de financement de nouveaux projets de recherche où des résultats préliminaires validant une preuve de concept sont souvent nécessaires, ce financement devait me permettre d’initier une étude pilote, possiblement dans le domaine de l’application de l’intelligence artificielle dans le contexte de nos données multi-échelles. Parallèlement, il sera aussi à la disposition d’étudiants souhaitant participer à la diffusion de leurs travaux de recherche lors de colloques nationaux et internationaux.

    Quelles sont selon vous les grandes avancées à initier concernant la recherche scientifique sur les maladies cardio-vasculaires?

    Il s’agit d’un domaine où les avancées sont exponentielles. Actuellement des projets ambitieux en génétique exploitent simultanément de très grands ensembles de données multisources (omiques et cliniques digitales) nécessitant le développement et l'application de méthodes innovantes et performantes en bioinformatique et en biostatistique.
    Notre objectif est de capitaliser sur nos récents développements méthodologiques mais aussi de développer de nouvelles approches exploitant la puissance de l'intelligence artificielle. Notre ambition est de doter chaque thème de recherche des outils méthodologiques les plus innovants pour démêler l'architecture génétique du risque de maladie et explorer de nouvelles approches pour identifier les mécanismes biologiques à l'aide des données génomiques.

    Quelles qualités essentielles faut-il pour devenir un bon chercheur ou un bon scientifique spécialiste des maladies cardio-vasculaires ?

    La rigueur, la curiosité scientifique et surtout la passion pour la recherche sont, à mon sens, les qualités essentielles pour réaliser une recherche de qualité. L’intégrité scientifique, un sens de l’autocritique, une éthique sans faille et une ouverture sociétale constituent également des valeurs indispensables.

  • Docteur Florence Pinet

    Travaux de recherche translationnelle sur les biomarqueurs qui signent l’insuffisance cardiaque

    Florence PinetLe Prix Danièle Hermann 2018 a été attribué au Docteur Florence Pinet, Directrice de recherche Inserm, Responsable d’une équipe Inserm à l’Unité U1167 Université de Lille / Institut Pasteur de Lille.

     

    Elle y est « project-leader » de l’équipe « Recherche des déterminants moléculaires des maladies cardio-vasculaires ». Suite à sa thèse chez le Professeur Corvol sur le système rénine-angiotensine, Florence Pinet a consacré toute sa vie scientifique à acquérir auprès d’éminents spécialistes, d’abord au Japon auprès du Professeur Murakami, puis en Suisse avec le Professeur Kurtz et enfin en 1999 à Harvard avec le Professeur Fishman, toutes les expertises nécessaires à développer des recherches très originales et ambitieuses. Ses recherches alliant biochimie, biophysique et pharmacologie lui ont permis de signer 136 articles et d’être à l’origine de 3 brevets. Grâce à sa persévérance elle est aujourd’hui reconnue comme une experte internationale du domaine cardio-vasculaire auquel elle a dédié toute sa vie de chercheuse. La dotation de 30 000 euros du Prix Danièle Hermann permettra à cette scientifique exigeante et passionnée de poursuivre ses travaux de recherche translationnelle sur les biomarqueurs qui signent l’insuffisance cardiaque, en particulier ceux du remodelage ventriculaire gauche post infarctus qui conduisent à la prédiction du risque de mortalité chez les insuffisants cardiaques. Une attention toute particulière portée aux cœurs en souffrance qui permet aujourd’hui à Florence Pinet de devenir la seconde femme lauréate du Prix Danièle Hermann dont nous avons fêté en octobre 2018 les 15 années d’existence.

    Téléchargez le dossier de presse et la brochure des 15 ans du Prix Danièle Hermann en cliquant sur ces liens :

    DOSSIER DE PRESSE – BROCHURE 15 ANS PRIX DANIELE HERMANN

  • Professeur Albert Hagège

    Insuffisance cardiaque, maladies génétiques du muscle cardiaque et de la valve mitrale

    Le Prix Danièle Hermann 2016 a été attribué au Professeur Albert Hagège, Professeur de Cardiologie (classe exceptionnelle) Faculté de Médecine Necker-Enfants Malades, Université René Descartes, Paris V et Chef du Département Cardiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris 15.
    Albert Hagège et son équipe ont pour objectif de poursuivre les travaux sur la caractérisation des gènes impliqués dans le prolapsus mitral et les cardiomyopathies hypertrophiques (à partir de registres nationaux de patients et la mise en œuvre du dépistage systématique sur puce à ADN) et sur l'intérêt thérapeutique de la greffe de cellules souches dans le cœur défaillant.

    Téléchargez le dossier de presse et le communiqué de la cérémonie en cliquant sur ces liens :

    DOSSIER DE PRESSE - COMMUNIQUE DE LA CEREMONIE

     

     

    albert-hagege

    albert-hagege-3

  • Professeur Jean-Noël Trochu

    "Insuffisance cardiaque terminale, transplantation et coeur artificiel"

    fondation-recherche-cardio-vasculaire-jean-noel-trochu-prixLe Prix Danièle Hermann 2014 a été attribué au Professeur Jean-Noël Trochu, Chef du pôle hospitalo-universitaire 2, "Institut du Thorax et du Système nerveux" CHU de Nantes, Chef de service, clinique cardiologique et des maladies vasculaire, CHU de Nantes.
    Jean-Noël Trochu et son équipe ont pour objectif de développer à la fois une meilleure prise en charge clinique et des travaux de recherche sur la thématique de l'insuffisance cardiaque avancée et en particulier sur le développement d'un nouveau modèle animal d'hypertension artérielle pulmonaire post-capillaire.

     

     

     

     

     

    Monsieur Jean-Pierre Hermann, Maître Michèle Cahen, Professeur Jean-Noël Trochu, Chancelier Gabriel de Broglie, Professeur Jean-François Bach

  • Professeur Serge Hercberg

    "Liens entre la Nutrition et les maladies Cardio-Métaboliques"

    039_PX-HERMANN-2014-DUFOURLe Prix Danièle Hermann 2013 a été attribué au Professeur Serge Hercberg, Professeur de Nutrition à l'Université de Médecine Paris 13, Directeur de l'Unité 557 de l'Inserm : "Epidémiologie nutritionnelle", Directeur de l'Unité de Surveillance et d'Epidémiologie nutritionnelle (Université Paris 13). Serge Hercberg participe aux instances nationales de nutrition (Recherche / Santé Publique) et travaille en relation avec des centres de recherche dans le monde entier. A l'Inserm, il dirige une équipe de 24 chercheurs et enseignants chercheurs, de 10 doctorants et post-doctorants dont l'AERES a estimé qu'elle devait être évaluée comme incontournable. Il a été fait docteur Honoris Causa de l'Université de Gembloux en Belgique en 2006.
    serge-hercberg-daniele-hermann-et-andre-syrota Prof. Serge Hercberg, Madame Danièle Hermann et Prof. André Syrota  Directeur Général de l’Inserm
  • Catherine Llorend Cortes

    Professeur Catherine Llorens-Cortes

    « Nutrition et Maladies du coeur ou Maladies coronariennes »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2012 - Catherine Llorens-CortesLe Prix Danièle Hermann 2012 a été attribué au Professeur Catherine Llorens-Cortes, Professeur en Neurobiologie, Collège de France « Neuropeptides Centraux et Régulations Hydriques et Cardiovasculaires » depuis 2005, pour ses travaux dans le domaine médical et clinique, qui ont permis une amélioration des traitement de l’hypertension et de l’insuffisance cardiaque.

     

    Communiqué de presse

  • Professeur Hervé Le Marec

    « Génétique de la sténose valvulaire et aortique calcifiante »

    fondation-recherche-cardio-vasculaire_remise-prix-2011Le Prix Danièle Hermann 2011 a été attribué au Professeur Hervé LE MAREC, Professeur de Cardiologie à l’université de Nantes et Directeur de l’Institut du Thorax, une Unité mixte de recherche de l’INSERM, pour ses travaux dans le domaine des maladies valvulaires, notamment pour ses recherches axées sur la génétique de la sténose valvulaire et aortique calcifiante.

     

    Communiqué de presse

  • Daniel Duveau

    Professeur Daniel Duveau

    « La transplantation cardiaque »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2010 - Professeur Daniel DuveauLe Prix Danièle Hermann 2010 a été attribué au professeur Daniel Duveau,docteur en médecine, professeur des universités, professeur en chirurgie thoracique et cardio-vasculaire, praticien hospitalier au CHU de Nantes, pour ses travaux portant sur l’évaluation de nouvelles prothèses valvulaires implantées de façon mini invasive et dans le traitement de la fibrillation auriculaire.

    Communiqué de presse

  • Peter Lenting

    Peter Lenting

    « Cœur, vaisseaux et hémostases »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2009 - Peter Lenting

    Le Prix Danièle Hermann 2009 a été attribué au Docteur Peter Lenting.
    Directeur de recherche 2e classe, unité INSERM U770, pour ses travaux dans le domaine de la thrombose et de l’hémostase et plus particulièrement sur l’étude de deux syndromes hémorragiques, l’hémophilie et la maladie de Willebrand. Le Dr. Lenting travaille dans le domaine de l’hémostase et de la thrombose depuis 1989. Sa recherche porte principalement sur trois protéines jouant un rôle majeur dans l’hémostase : le facteur Willebrand, le facteur VIII et le facteur IX.

    Le facteur Willebrand et le facteur VIII circulent sous forme d’un complexe dans le sang et leur déficit -comme le déficit en facteur IX- entraîne un syndrome hémorragique grave (maladie de Willebrand, hémophilie A, hémophilie B).

     

     

     

    Communiqué de presse

  • Alain Tedguy

    Alain Tedgui

    « Maladies cardiaques et vasculaires »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2008 - Alain TedguiLe Prix Danièle Hermann 2008 a été attribué a M. Alain Tedgui. Directeur du Centre de Recherche Cardio-Vasculaire de l’hôpital européen Georges Pompidou, directeur de recherche Inserm (classe exceptionnelle) et coordonnateur du Réseau d’Excellence Européen EVGN (European Vascular Genomics Network), pour ses contributions scientifiques remarquables dans trois domaines : le rôle du monoxyde d’azote d’origine endothéliale et des métalloprotéinases matricielles dans le remodelage des vaisseaux, le rôle de l’apoptose dans l’athérothrombose, le rôle déterminant des cytokines anti-inflammatoires IL-10 et TGFβ dans la stabilité des plaques d’athérosclérose.
    Portrait de M. Alain Tedgui : M. Alain Tedgui et son groupe de chercheurs ont été parmi les premiers à démontrer que les microparticules provenant des cellules endothéliales pourraient constituer un marqueur spécifique de dysfonction endothéliale en pathologie cardio-vasculaire. Dans un domaine scientifique en pleine explosion, M. Alain Tedgui et son groupe contribuent à faire avancer les connaissances sur la formation et les fonctions biologiques des microparticules circulantes.

    Communiqué de presse

  • Joel Ménard

    Professeur Joël Ménard Michel

    « Contrôle hormonal du métabolisme de l’eau »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2007 - Joël Ménard MichelLe Prix Danièle Hermann 2007 a été attribué au Professeur Joël Menard Michel. Docteur en médecine, professeur des Universités et délégué à la recherche clinique à l’Assistance publique – hôpitaux de Paris, pour ses recherches sur le contrôle hormonal du métabolisme de l’eau, du sodium et du potassium. Professeur à la Faculté de Médecine Paris-Descartes, M. Joël Ménard mène d’importantes recherches pour la compréhension du contrôle hormonal du sodium et de l’eau, de l’hypertension artérielle et des maladies cardio-vasculaires.

    Il a consacré sa carrière de chercheur à l’étude du système du contrôle des entrées et des sorties d’eau et de sel assurant l’équilibre intérieur, fonction vitale. Ce contrôle est assuré par les reins sous l’influence d’un système hormonal principal, le système rénine-angiotensine-aldostérone.

     

    Communiqué de presse

  • Professeur Philipe Menasche

    Professeur Philippe Menasché

    « Développement et régénération du cœur et des vaisseaux »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2006 - Philippe MenaschéLe Prix Danièle Hermann 2006 a été attribué à au Professeur Philippe Menasché. Professeur des Universités, directeur de l’Unité INSERM 633 «Thérapie cellulaire en pathologie cardiaque » de l’hôpital Broussais, chirurgien cardiaque à l’hôpital européen Georges Pompidou, pour l’importance de ses recherches dans le domaine du développement et de la régénération du cœur et des vaisseaux. Pionnier dans le traitement de l’insuffisance cardiaque par thérapie cellulaire, le docteur Philippe Menasché mène des recherches sur la greffe de cellules embryonnaires dans le cœur et notamment dans l’infarctus du myocarde.

    Ses travaux expérimentaux réunissent dans un dialogue quasi-permanent chercheurs, cliniciens, représentants des autorités réglementaires et sociétés de biotechnologie dans le but de concilier solidité du rationnel, robustesse des données pré-cliniques et possibilité réaliste d’une application en thérapeutique humaine qui reste l’objectif constant.

     

    Communiqué de presse

  • Emmanuel Van Obberghen

    Professeur Emmanuel Van Obberghen

    « Recherche touchant aux désordres métaboliques aboutissant à des pathologies cardio-vasculaires »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2005 - Emmanuel Van ObberghenLe Prix Danièle Hermann 2005 a été attribué au Professeur Emmanuel Von Obberghen. Professeur de biochimie à la Faculté de médecine de Nice, directeur de l’Unité INSERM 145, pour ses recherches sur la signalisation du récepteur de l’insuline. Pionnier dans la recherche sur le récepteur de l’insuline, le professeur Emmanuel Van Obberghen a contribué à l’avancée de nos connaissances sur des aspects fondamentaux de biologie cellulaire et de physiopathologie dans le domaine du diabète.
    Ses contributions scientifiques ont aussi permis d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles. Ses travaux originaux ouvrent des perspectives prometteuses pour la recherche pharmacologique et clinique sur le diabète et ses complications.

     

    Communiqué de presse

  • Jean-Baptiste Michel

    Professeur Jean-Baptiste Michel

    « Anomalies and ageing of the cardiovascular system »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2004 - Jean-Baptiste Michel

    Le Prix Danièle Hermann 2004 a été décerné à M. Jean-Baptiste Michel


    Directeur de recherche, première classe à l'INSERM. Il a reçu le prix pour ses recherches sur les anomalies et le vieillissement du système cardiovasculaire. Intéressé par la biologie depuis très jeune, Jean-Baptiste Michel a décidé d'étudier la médecine. Il a été influencé par ses tuteurs, Paul Milliez et Charles Dubost. Il a orienté ses études sur le système cardio-vasculaire, et, ce qui est exceptionnel, revêt une double qualification pour la chirurgie (internat, clinique) et la physiologie (Thèse officielle).

    Depuis lors, il a dirigé ses travaux sur la physiologie expérimentale des tissus et cellules, et sur la thérapeutique cardiovasculaire. En raison de sa qualification de chirurgien, il s'est concentré sur des modèles expérimentaux "in vivo" de maladies cardio-vasculaires. Il a étudié les tissus humains pathologiques avec l'idée de combiner biologie et pathologie.
    Jean-Baptiste Michel a démontré de façon spectaculaire comment une solide expérience chirurgicale, combinée à des travaux de recherche fondamentale, conduisent aux découvertes de premier ordre sur les anomalies du système cardiovasculaire, et en particulier sur son vieillissement.

     

     

     

    Communiqué de presse

  • Alan Nurden

    Docteur Alan Nurden

    « Identification d’un récepteur moléculaire impliqué dans la thrombose artérielle »

    Remise du prix Prix Danièle Hermann 2003 - Alan Nurden

    Le Prix Danièle Hermann 2002 a été attribué au Docteur Alan Nurden.
    Directeur de recherche I au CNRS et directeur de l’UMR 5533, pour ses recherches en cardiologie sur l’identification d’un récepteur moléculaire impliqué dans la thrombose artérielle. Récompensé en 2001 par le DistinguishCarreerAward décerné par la Société Internationale sur la Thrombose et l’Hémostase, le docteur Alan Nurden a grandement contribué à l’élucidation des voies moléculaires responsables de l’adhésion et de l’agrégation plaquettaire grâce à des études menées sur des maladies génétiques rares.

    Ses travaux ont conduit à la conception de nouvelles générations thérapeutiques anti-thrombotiques plus efficaces et plus sélectives que celles qui existaient auparavant. Ces médicaments sont largement utilisés en pharmacologie cardio-vasculaire.

     

     

    Communiqué de presse